Merci mesdames.

J’ai grandi en croyant qu’à mon entrée au secondaire, toutes les filles porteraient des mini-jupes d’écolières et des talons plates-formes, comme nous l’avait laissé croire Britney avec son mémorable hit ” Baby one more time ” . 13434245_10154308937888338_881432476_n
J’ai vécu le malaise général de la sortie du vidéoclip ” Dirty ” de Christina Aguillera, laissant planer sur les années 2000, le doute à savoir s’il fallait ou non sortir les cordes de son string quand on portait un jean taille basse. Mode à laquelle je n’ai pas cédé vu sa vulgarité visible à rendre quelqu’un aveugle.

via giphy.com
via giphy.com

Tsé, les filles des années 90 ont grandi avec les popstars comme idoles de jeunesse. On a vu les kits sexy, on a entendu les paroles osées et on a fait c’qu’on pouvait avec toute ces influences massives là. Pour une petite fille chubby de 13 ans ( aka moi – aka full punk young ely ), se retrouver en face de ça pis essayer de s’associer à une de ces figures féminines…. Well, non. Premièrement, ma mère ne m’aurait jamais laissé sortir de la maison attriqué d’même pis d’un autre côté, lucky me, ces tendances ne m’avantageaient pas pour cinq cennes.

Depuis quelques temps, je remercie la vie. Pourquoi? Simplement parce qu’avec les années qui ont passé, les standards sociaux se sont brisés. Des filles aux courbes se sont d’avantage affichées, des filles avec des idéaux et des caractères forts se sont mis à parler encore plus fort et les critères de beauté se sont diversifiés. AMEN!

via self.com
via self.com

Depuis quelques temps, je remercie le ciel, que ma fille ( si j’en ai une tsé ) grandira avec des images féminines engagées. Merci Ashley Graham, Iskra Lawrence, Lauren Conrad, Mariana Mazza et Vanessa Pilon, d’être des beaux modèles de femmes fortes, entreprenantes, confiantes. Merci d’avoir les deux pieds sur terre, pis d’avoir envie d’embarquer les gens dans cette vague de sincérité.

“Je ne vais pas m’adoucir, mais je vais m’adapter par contre.”
– Mariana Mazza

Merci d’être belle, inspirante et surtout, d’assumer vos valeurs aussi fortement, dans un monde qui n’aime pas toujours qu’on brise le moule. Dans un monde où parfois, on aime mieux chuchoter tout bas, par peur de déplaire.

via gurl.com
via gurl.com

Avec le temps, j’espère que nos petites grandiront avec un peu plus de confiance en elle au départ. Chose qui n’a certainement pas été facile pour tout le monde, mais qui le sera et le deviendra d’avantage pour elles avec les années qui passeront.
Brain is the new ass. 
CHEERS!

signature

 

 

 

Comments

comments