Au revoir.

Au moment où vous vous apprêtez à lire ce petit morceau de texte, moi j’suis assise à l’aéroport. Je figure pas vraiment encore ce que je fais ici. En fait oui je le sais. J’ai bouqué un billet direction Paris. Une amie y est installée pour la session et j’ai saisi la chance d’aller lui rendre visite. C’est bien beau dire, juste comme ça. Sauf que j’y vois beaucoup plus que ça.

Pour la première fois de ma vie, je peux décider de faire ce que je veux, quand je le veux. Dans les derniers mois j’ai travailler tellement fort que j’voyais pas le temps avancer. J’ai pas vu l’automne s’installer jusqu’à tout dernièrement. J’ai réservé mon vol il y a une semaine, me disant que je le ferais seulement si j’avais réellement le temps et si j’en avais les moyens. Résultats escomptés, j’ai signé mes derniers clients, réalisé les derniers photoshoots et j’ai finalement passé le vol sur ma visa. Voilà.14961379_10154761036538338_1116579082_n-2

En ce moment j’attend l’avion. J’suis assise dans un lieu que je ne connais pas, allant vers une destination totalement inconnue. Une destination que j’ai vu sur des cartes postales uniquement. Un endroit dont j’ai rêvé longtemps. J’ai jamais voyagé. J’avais jamais vraiment d’argent, ni réellement l’intérêt. Quand une opportunité se présente à toi, le tout devient vraiment différent.

J’ai pris la décision de partir parce que je trouvais qu’à 24 ans, il était temps d’offrir la chance à moi et mes yeux, de voir quelque chose de différent. De m’ouvrir sur le monde, de respirer un air étranger et de traverser un océan pour la première fois de ma vie. Je me retrouve seule, à rejoindre une amie, alors que je n’ai jamais jamais fait ça. J’étais littéralement morte de peur jusqu’à avoir traverser les douanes. Maintenant je sais un peu les prochaines étapes et j’en suis moins effrayée. Cependant, dans quelques heures j’atterrirai sur un autre continent, là où un mélange d’excitation et de joie m’attend. 14996562_10154761076273338_673157028_n

Montréal t’es belle, mais j’ai envie d’en apprendre un peu sur le reste, sur ce qui se trouve à l’extérieur de notre quotidien. C’est le fun la satisfaction qu’on éprouve lorsqu’on fait quelque chose pour soi. Quand on ressent le besoin de le faire, malgré la peur qui accompagne ce move là. Note à moi-même, plus souvent.

On se revoit dans dix jours. signature

Comments

comments