Bonheur de surface.

J’ai l’goût de parler, de jaser de quelque chose pis j’vais l’faire ici. J’ai un dégueuli de mots, des affaires à dire, des affaires pas belles, mais ça doit prendre place en quelque part. C’est comme un ramassis d’affaires, tu sais un ramassis de tracas qui traîne au fond d’une sacoche, auquel on porte pas trop attention, jusqu’à temps qu’on en peuvent plus.

L’image. Pour nous, du moins, pour une partie de nous, l’image est quelque chose d’important. C’est quelque chose à quoi on porte beaucoup trop d’attention. C’qui me fait rire, c’est le manque de respect. Ça ose beurrer les médias sociaux d’images de leurs couples #goalsaf pis ça se trompent à tour de bras. Les textes en cachette, les galipettes après les soirées au bar pis toutes les autres manigances qui viennent avec. Ça me dégueule. Avant, on osait croire qu’on s’rait capable de trouver la bonne personne pis d’vivre heureux avec celle-ci. Tout est maintenant trop à portée de main. L’aire du numérique a rattrapée le relationnel. On rencontre via Facebook, couche via Tinder, stalk via Instagram et échange via Snapchat. Le pire là dedans c’est que le monde ont pas encore compris que si j’sais c’que t’as mangé jeudi pour souper à 18h32, y’a des chances que je sache aussi c’qui passe dans ton lit. Tout est question d’interactions et d’indiscretions.

via : 68.media.tumblr.com
via : 68.media.tumblr.com

Ça me gêne quand j’vois des statuts loadé de coeurs pis d’émotions au pied carré quand j’sais que c’est pas ton homme qui t’as tiré les cheveux avant-hier. Ça me gêne que vous fassiez tellement à semblant que toute tiennent en place si solidement, quand la seule chose qui retient votre histoire amour-maison-bébé, c’est quelques bouts de ficelles et de ruban à coller. Ça m’gêne d’en parler un peu aussi. T’as raison, c’est foutrement pas de mes affaires. J’me demande seulement quand est-ce que le monde vont allumer. Y m’semble que c’est pas sain, et que dans vie, tout est mieux lorsqu’on s’tient loin de tout c’qui nous draine de l’énergie. Les histoires d’amour sont censées êtres passionnantes, enivrantes et plaisantes. Rien de tiède, de fade, de gris pis surtout, rien de malhonnête.

Venez-pas vous plaindre qui disent. ” Vous êtes ben vous autres les célibataires, vous pouvez faire c’que vous voulez! ” L’affaire c’est que j’ai pas envie de faire c’qui me plait. Du moins, pas ce que vous entendez par ça, vous le monde en couple mal-baisé et mal aimé. Quand j’vais être avec une personne, j’vais lui donner beaucoup plus que de l’amour. J’vais lui offrir beaucoup de respect. J’vais lui offrir un shit load de mon temps parce que, rendu là, ce sera à nous deux de batir quelque chose qu’on avait pas et qu’on voudra garder pour nous. Pis par nous, ce sera juste nous deux. J’testerai pas la confiance de celui que j’aime, en échange d’attention éphémère qui vaut pas grand grand. J’ai pas besoin de ça, pis personne mérite de se faire jouer dans confiance à grands coups de pied. J’espère juste que quand j’le trouverai, lui aussi pensera comme ça.

Tsé, on peut pas penser que ça reviendra comme avant. Plus le temps avance, plus nos anciennes manières de socialiser se font enterrer. Cependant, une chose reste et restera indémodable peu importe l’époque, le respect. Respectez-vous et du moins, ayez audace de respecter la personne qui vous considère comme une partie de sa vie.

signature

Comments

comments