Les filles s’attachent toujours.

Une histoire de fesses, une fille des plus indépendantes, un ami, ça s’fini, finalement elle s’ennuie. Ouin pis.

J’dis ouin pis parce que ça me rentre pas dans tête que ce soit grave. Faudrait pas trop que ça se sache, faudrait pas trop qu’il s’en rende compte. Pis à quoi bon mettons? C’est fini, t’as l’droit d’avoir le petit blues du vide. T’as le droit de t’ennuyer. T’as le droit d’y envoyer des textos à 2h15 du matin, avec un ton qui mélange le gin pis la palm bay. T’as le droit d’y avoir donner de l’importance, c’était ton choix. Tu t’ennuies de votre proximité, d’y toucher, pis d’avoir vos histoires à vous deux à vous raconter. C’était éphémère, mais c’était là.

crédit : @chaa_coco
crédit : @chaa_coco

On dit toujours que ces histoires là finissent jamais bien. Pourtant t’as raison d’te sentir rassurer. Ta tête pis ton corps sont encore capables d’assimiler un semblant d’sentiment aux contacts physiques, même après toutes les années où ton petit coeur a été saccagé.

Ça te rend triste qu’au final on s’en veut de pas s’crisser de quelqu’un, pis j’te comprends. Ça arrive que les sentiments, ce soit pas quelque chose de réciproque pis c’est tellement correct aussi. Mais pourquoi faudrait nous blâmer quand on ressent un petit quelque chose de plus. Pourquoi faudrait mettre une faute à l’humain qu’on est, d’éprouver quelque chose alors qu’on s’lamente tous bords, tous côtés qu’on est devenus insensibles.

On dit que les filles s’attachent toujours. Pas capable d’apprécier le moment, la petite dose d’affection ou d’attention, faut toujours qu’elles rendent ça compliqué. Faudrait arrêter d’étiqueter le fait d’apprécier une personne à un lot de complications. Les sentiments s’mêlent à tes draps en coton égyptien. Ça t’tente de continuer, tant mieux. Ça t’tente d’arrêter, c’est pas une décision partagée des deux côtés, tant pis. Ça fini là. T’as dis c’que tu ressentais, t’es pas pogné avec ça en d’dans, pis t’as surtout pas à t’excuser.

Les filles s’attachent toujours, parfois aux bonnes personnes, parfois aux mauvaises. Mais venez pas les blâmer d’être simplement fonctionnelles.

signature

Comments

comments